Commentaires financiers

Commentaires financiers

Introduction

Le groupe clôture l’exercice 2016 sur un résultat opérationnel en croissance. Il bénéficie notamment de la présence dans le périmètre des activités de distribution du gaz naturel pour l’année entière, contre un seul trimestre lors de l’exercice précédent.

Le résultat net du groupe s’établit à 112,1 MCHF, contre 36,8 MCHF une année plus tôt. Les effets significatifs de la mise en équivalence de la participation dans la société EOS Holding sont à l’origine de ces fluctuations importantes.

Compte de résultat consolidé

Le chiffre d’affaires du groupe franchit en 2016 la barre des 700 millions de francs, grâce notamment à la diversification entre les activités de production et distribution d’énergie électrique, de gestion du réseau, de distribution de chaleur et de services énergétiques. La croissance de 48,2 MCHF du chiffre d’affaires est soutenue principalement par la consolidation de douze mois d’activité dans le domaine de la distribution de gaz naturel.

Les charges d’exploitation progressent de 522,8 MCHF à 551,8 MCHF en comparaison avec l’année précédente. L’approvisionnement en énergie représente la part principale des charges d’exploitation. Ainsi, les achats de gaz pour une année complète contribuent de manière significative à l’augmentation constatée. Par ailleurs, ce poste inclut une reprise partielle sur les provisions pour contrats déficitaires constituées en lien avec la détention d’une centrale à gaz en Autriche et l’excédent d’approvisionnement sur la base de contrats à long terme.

Les charges de personnel de 186,4 MCHF s’établissent au même niveau que l’an dernier. En date du 1er avril 2016, certaines sociétés du groupe ont concrétisé leur décision de changer de régime de prévoyance et de rejoindre un plan en primauté des cotisations.La quote-part aux résultats des sociétés associées présente en 2016 une contribution positive au résultat de l’ordre de 21,1 MCHF, contre un effet défavorable de 54,5 MCHF en 2015. En effet, après plusieurs années de pertes conséquentes liées à des dépréciations de valeur exceptionnelles, le groupe Alpiq, détenu indirectement par Groupe E au travers de sa participation dans EOS Holding publie un bénéfice en 2016.

Bilan consolidé

Le bilan au 31 décembre 2016 présente un total des actifs de 2’309 MCHF, en croissance de 44 MCHF sur une année.

La progression continue des actifs immobilisés dénote la politique d’investissements diversifiés poursuivie par le groupe, qui soutient notamment le déploiement de nombreux réseaux de chauffage à distance et d’infrastructures de production d’énergie renouvelable.

Les capitaux propres de 1’696 MCHF, stables à 73% du bilan, témoignent de la solidité financière du groupe et permettent d’envisager avec confiance le déploiement stratégique en cours.

L’endettement net du groupe présente une augmentation temporaire liée au rachat auprès de BKW de 4,3% d’actions propres. Ces actions sont destinées à la revente durant l’exercice 2017.

Tableau des flux de trésorerie

Les flux de trésorerie du groupe présentent une progression par rapport à l’exercice précédent, tant au niveau des activités d’exploitation que des flux de trésorerie librement disponibles.

Le groupe poursuit une politique d’investissement diversifiée, visant tant au maintien de l’infrastructure existante qu’à la croissance dans le domaine des nouvelles énergies renouvelables et de la distribution de chaleur.

Les dividendes perçus des sociétés associées atteignent progressivement leur plancher après quatre années consécutives de baisse. En 2016, ces dividendes apportent 5,6 MCHF dans les liquidités du groupe contre 15,0 MCHF une année plus tôt.

Proposition d’utilisation du bénéfice (comptes statutaires)

Un dividende de 4,10 CHF, en hausse de 0,85 CHF par rapport à l’exercice précédent, sera proposé par le Conseil d’administration à l’Assemblée générale du 8 juin 2017.

Perspectives

Les bas prix de l’électricité sur la part libéralisée du marché sont appelés à durer. Le groupe s’efforce de compenser ces effets négatifs par le déploiement d’une stratégie de diversification et de réduction des coûts qui porte déjà ses fruits. Dans un secteur d’activités en profonde mutation, Groupe E s’adapte avec succès et offre une palette croissante de services énergétiques, concrétisant ainsi son ambition d’être un énergéticien de référence.

En 2017, Groupe E pourra à nouveau compter sur des sources de revenus variées et attend un résultat opérationnel en ligne à celui atteint en 2016.